Nous dépensons au quotidien de l’énergie pour vivre. À la fois via le métabolisme de base (thermorégulation, respiration, transpiration, activité cérébrale…) mais également via les dépenses réalisées en fonction de nos activités (sédentarité, marche, déplacement à vélo ou voiture, sports…).
 L’activité physique dans son ensemble contribue à l’équilibre de notre bilan énergétique quotidien, c’est-à-dire la différence entre nos apports énergétiques (ce que nous mangeons) et les dépenses énergétiques (nos dépenses totales en termes de calories). 
Autrement dit, une activité physique régulière, couplée à une alimentation équilibrée, nous permet de dépenser les calories apportées par l’alimentation ou stockées dans notre organisme.
Pratiquer une activité physique est source d’un grand nombre de bienfaits : c’est un élément incontournable pour rester en bonne santé. Ainsi une alimentation saine sans activité physique n’est pas toujours suffisante.
L’activité physique nous permet de brûler des calories et donc de dépenser de l’énergie. Mais pour pratiquer une activité physique correctement, il est nécessaire d’avoir des apports énergétiques suffisants !
Le corps doit ainsi pouvoir « supporter » les efforts consentis, d’autant plus s’ils sont intenses et fréquents. 

La clé est donc de trouver un juste équilibre :

  • sur le plan quantitatif d’abord : avoir suffisamment d’apports pour fournir l’énergie nécessaire à l’activité physique tout en évitant l’excès d’apports qui pourrait favoriser la prise de poids. Dans certains cas, il est possible de limiter les apports afin de permettre le recours aux réserves énergétiques déjà présentes dans l’organisme, et ainsi favoriser la perte de poids.
  • sur le plan qualitatif : il convient de veiller non seulement aux apports en macro-nutriments (protéines, lipides, glucides) mais aussi à la couverture des besoins en micro-nutriments (vitamines et minéraux). Ces derniers sont en effet indispensables pour permettre le bon fonctionnement de nos différents métabolismes énergétiques.

Une activité physique régulière permet donc de brûler plus de calories et de creuser l’écart entre vos apports et vos dépenses journalières. De plus, même au repos votre corps va continuer à brûler ces dites calories grâce au processus de création de masse musculaire qui se déroule durant votre activité. 
Pour rappel, pour se remettre au sport, l’objectif est de choisir LE sport qui vous plaît afin d’y prendre du plaisir et de rester motivé !
Il est également important de marcher durant votre journée, à la fois pour augmenter vos dépenses caloriques du jour mais également pour rationaliser la notion de métabolisme actif !

Pourquoi faire du sport régulièrement ?

La perte de poids est la principale source de motivation pour se lancer dans une activité physique régulière. Bien qu’il existe d’autres raisons d’être actif (pour améliorer sa santé, pour avoir de l’énergie, ou tout simplement pour le plaisir), collectivement, nous sommes obnubilés par le poids. Ou, pour être plus précis, par le gras.
Mais soyons réalistes : il est très difficile de perdre du « bon » poids et de le maintenir à long terme, notamment du fait de l’absence prolongée d’un activité physique régulière. Toute activité physique brûle des calories, que nous levions des poids ou descendions simplement l’escalier. 
En moyenne, il faut entre 1 400 et 2 200 calories pour permettre à l’organisme de survivre au repos. C’est ce qu’on appelle le métabolisme de base. (Il s’agit d’une moyenne ! Le métabolisme de base réel dépendant grandement de votre passif sportif à court et long terme)
Il est recommandé de bouger au moins 30 minutes par jour, et ce, tous les jours de la semaine.
À raison de 30 minutes par jour, tous les jours, on ne brûle qu’environ 500 calories sur la semaine. 
À titre de comparaison, 400 grammes de gras représentent approximativement 3 500 calories.
Ainsi, bien qu’il existe de nombreux bienfaits associés à l’activité physique, celle-ci ne permet pas de perdre du poids si elle ne s’inscrit pas dans la durée.
Enfin, un autre facteur complique les activités de mise en charge comme la marche, la course et dans une moindre mesure, le vélo : plus nous sommes légers, plus il est facile de nous déplacer. Cet état de fait est d’autant plus vrai si la perte est avant tout musculaire.
Par exemple, si une personne a l’habitude de marcher deux kilomètres, après quelques semaines, cette personne aura perdu deux kilos. Cependant, à mesure que la personne perd du poids, marcher la même distance au même rythme brûlera moins de calories.
Cela signifie que pour continuer à perdre du poids, nous devons être encore plus actifs. Il ne suffit pas seulement de commencer une activité sportive pour atteindre votre objectif de perte de poids : une bonne alimentation au bon moment de la journée est la base pour obtenir les résultats que vous souhaitez. C’est l’association d’une alimentation équilibrée et de la pratique d’une activité physique et/ou sportive régulière qui vous garantit une perte de poids durable et qui se voit.

La contribution de l’exercice

Même si l’activité physique à elle seule ne suffit pas à perdre du poids, elle joue un rôle très important lorsqu’elle est combinée à un régime alimentaire adapté. Bien que la pierre angulaire de la perte de poids soit de modifier notre régime alimentaire, nous perdons non seulement du gras, mais aussi de la masse musculaire lorsque les changements apportés à l’alimentation ne sont pas accompagnés d’une augmentation de l’activité physique.
Cette perte de la masse musculaire est néfaste pour la santé. C’est pourquoi un régime alimentaire favorisant la perte de poids combinée à de l’activité physique permet de prévenir toute perte de masse musculaire et d’assurer que le poids perdu est essentiellement du gras.
De façon générale, le meilleur moyen pour perdre du poids est de faire de l’exercice et d’avoir un régime alimentaire sain.

Par ailleurs, si elle n’entraîne pas forcément une perte de poids, l’activité physique procure beaucoup d’autres bienfaits :

  • Maintien de la masse maigre et développement du muscle 
  • Obtention d’une silhouette tonique et plus harmonieuse 
  • Diminution des risques de reprise de poids 
  • Stimulation du métabolisme 
  • Diminution du taux de masse grasse, de la cellulite et du tour de taille
  • Amélioration du moral et de l’humeur
  • Meilleure gestion de la prise alimentaire et diminution des grignotages 
  • Optimisation du niveau d’énergie
  • Amélioration du sommeil 
  • Prévention de diverses pathologies : cardiovasculaires, articulaires, métaboliques, etc. 

Pour finir, si l’on souhaite perdre du poids sans pratiquer une activité physique, l’alimentation doit être strictement contrôlée en calories. En effet, pour perdre du poids, il est impératif d’induire une balance énergétique négative soit en ingérant moins de calories ou soit en augmentant le niveau d’activité physique. Sans activité, l’alimentation hypocalorique doit donc être d’autant plus rigoureuse. De plus, sans une activité physique suffisante, l’organisme aura une tendance naturelle à maigrir en puisant dans la masse musculaire. Pour éviter cela, il est impératif de veiller à conserver un apport optimal en nutriments. (Cf. Article sur la théorie des rabs et Quels sont les nutriments essentiels à notre santé et où les trouver dans notre alimentation ?)

Pour toutes les raisons énoncées ci-dessus, maigrir sans sport n’est jamais recommandable. Ni pour la ligne, ni pour la santé.
En effet, la pratique d’une activité physique doit s’inscrire dans le cadre d’une hygiène de vie globale afin de vivre mieux, et plus longtemps. Cependant, il existe quelques cas exceptionnels de personnes chez qui l’activité est impossible. Dans ces cas précis, l’alimentation devra venir combler cette absence d’activité en apportant les bons nutriments pour le maintien de la masse maigre. Pour les autres, une activité physique quotidienne de 30 minutes est la meilleure des habitudes à adopter pour une vie en pleine santé.

Pas encore de commentaire, faites entendre votre voix ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *