Notre mode de consommation actuel est principalement tourné vers des aliments acidifiants. En effet, dans la société « moderne » dans laquelle nous vivons, notre alimentation, généralement trop riche en produits industriels (vous pouvez retrouver les conséquences d’une alimentation trop riche en produits industriels dans notre article juste ici), nous pousse à consommer des aliments chargés d’acide. Si notre organisme est trop acide, il devient alors davantage sujet aux maladies et autres troubles dont nous parlerons dans cet article.

Les aliments alcalins ont pour rôle de contrebalancer les effets des aliments acides dans l’organisme. Ils doivent donc être suffisamment présents dans notre alimentation pour permettre le maintien de cet équilibre. Aujourd’hui, il est même prouvé qu’un déséquilibre acido-basique liée à une sur-acidité de l’organisme nuirait à la perte de poids en empêchant les fonctions métaboliques de base de travailler correctement.

Ainsi, il est primordial de savoir quoi mettre dans son assiette pour réguler au mieux ce phénomène ! La Brigade vous explique tout !

Quelles sont les conséquences d’une alimentation trop acide ?

Nous le savons depuis un certain temps à travers de nombreuses études scientifiques : la sur-acidité chronique rend malade. Lorsque notre organisme doit se défendre contre une surdose d’acide, il puise dans ses ressources en sels minéraux basiques. De manière ponctuelle, cela reste un phénomène normal ; cependant, il devient dangereux lorsqu’il persiste. Pourquoi ? Car puiser constamment dans nos réserves de calcium, magnésium et autres minéraux essentiels nuit sur le long terme à la bonne exécution de nos fonctions métaboliques de base (création d’énergie, digestion, solidité des os, bonne santé des articulations, etc…).

sucre vs légumes

Voici une liste non exhaustive de certains symptômes liés à une sur-acidité de l’organisme :

  • Fatigue chronique
  • Troubles digestifs
  • Ostéoporose
  • Rhumatismes
  • Perte d’énergie
  • Problèmes de peau (eczéma)
  • Perte de cheveux et fragilité des ongles
  • Rétention d’eau et prise de poids

Mais alors, comment faire pour contrebalancer ce phénomène ?

Restaurer l’équilibre : ça se passe dans l’assiette !

Mais d’abord, quelques explications :

Avant toute chose, il est primordial de comprendre le principe même de l’équilibre acido-basique. Ce dernier se mesure grâce à une unité bien précise : le PH (Potentiel Hydrogène). Sa mesure démarre de 1 (totalement acide) et va jusqu’à 14 (totalement basique ou alcalin). Ainsi, le PH neutre se situe au niveau de la valeur 7.

Dans notre cas, c’est le PH sanguin qui nous intéresse, : ce dernier doit être maintenu entre 7,32 et 7,42, soit une valeur légèrement alcaline, pour permettre à notre organisme de fonctionner de manière optimale. Vous comprenez donc pourquoi une alimentation trop acide vient logiquement perturber notre corps !

Alors, dans le concret, comment fait-on ?

Afin de réguler notre équilibre acido-basique, la consommation d’aliments dits « alcalinisants » va être déterminante. Il est convenu d’en consommer à hauteur de 70%, contre 30% d’aliments acidifiants.

Pour se faire, voici quelques conseils :

  • Un repas ne doit jamais être constitué uniquement d’aliments acidifiants, il doit toujours comporter des aliments alcalins (exemple : pâte + viande n’est pas une association recommandée)
  • Augmenter au maximum l’apport en légumes : ils sont (presque) tous alcalinisants !
  • Au sein d’un même repas, la quantité d’aliments alcalins doit être plus importante que la quantité d’aliments acides

Voici un top des aliments acides et alcalins :

  • ACIDES : Alcool / Viande / Sucre / Produits laitiers / Café, thé / Jus de fruit / Soda / Céréales / Aliments transformés / Margarine
  • ALCALINS : Légumes verts à feuilles / Brocoli / Ail / Vinaigre de cidre / Céleri / Concombre / Soja / Épices / Huiles première pression à froid / Patate douce
sucre vs légumes 2

Comme vous venez de le lire, l’équilibre acido-basique est primordial à notre bonne santé. D’abord, car il permet un fonctionnement optimal de presque tous les phénomènes métaboliques qui se déroulent au sein de notre corps. Ensuite, car il permet d’éviter une prise de poids voire même de favoriser la perte de poids !

En effet, la sur-acidité du corps enclenche logiquement une carence en substances basiques qui tend à déclencher les fringales. De plus, les symptômes psychiques liés à la sur-acidité (comme la fatigue, la perte d’énergie et l’irritabilité) ne constituent pas un terrain idéal à une perte de poids saine.
Enfin, les déséquilibres métaboliques liés à une sur-acidité rendent certaines fonctions défaillantes (combustion des graisses, stockage…) et influencent donc par conséquent notre manière de prendre ou perdre du poids.

Maintenant que vous avez toutes les clés pour vous préoccuper de votre équilibre acido-basique, plus rien ne peut vous arrêter 😉 !
À vos assiettes ! 🍽

Sources :
« L’équilibre acido-basique » de Chrisopher Vasey

COMMENTAIRE (1)

1 Comment

  1. merci pour tout ces renseignements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *