Chaque semaine, nous vous présenterons un super ingrédient issu de nos recettes. Cette semaine : la sauce tomate. Vous en trouverez dans le plat de lasagnes de boeuf. De la sauce tomate en plein hiver vous demandez-vous peut-être ? Oui, mais pas n’importe laquelle !

Comment on l’a sélectionnée ?

Notre sauce est cuisinée simplement avec du sel, du thym et du sucre (pour contrer l’acidité des tomates) par notre partenaire LaCagne et notre chef étoilé Laurent Lemal. Elle est réalisée en plein été, quand les tomates gorgées de soleil sont charnues et goûteuses… ☀️🍅 La sauce tomate obtenue est mise en bocal de verre et pasteurisée, comme le faisaient nos grands-mères, directement du jardin au bocal !
Hum, j’en ai l’eau à la bouche, pas vous ? 😊

Comment la conserver ?

Cette méthode est facile à mettre en œuvre soi-même : faites bouillir vos bocaux afin de les stériliser et ainsi garantir une bonne conservation tout l’automne dans une cave ou un cellier. Cette technique traditionnelle peut être déclinée pour beaucoup de produits impossibles à trouver localement pendant l’hiver dont les courgettes, les aubergines, les asperges, les poivrons mais aussi les fruits. Ainsi, vous dégustez des légumes et fruits d’été en plein hiver ! Le bon compromis pour diversifier son alimentation et changer des choux ou des légumes racines, non ? 😉 Si vous vous trouvez avec un trop plein de tomates en fin d’été, n’hésitez plus. A vous les bonnes sauces le reste de l’année. 😋

La sauce tomate obtenue est mise en bocal de verre et pasteurisée, comme le faisaient nos grands-mères, directement du jardin au bocal !

Comment acheter le bon produit ?

Mais si vous n’avez pas de potager ou de voisin agriculteur, comment faire pour trouver de bonnes tomates et donc de la bonne sauce tomate ? 
En grande surface oui, mais pas n’importe laquelle ! 🧐
En effet, il est très facile de reconnaître une sauce tomate de mauvaise qualité par la liste de ses ingrédients : sel, sucre, viande, huile, arômes artificiels, colorants, épaississants, correcteurs d’acidité et j’en passe… Ça fait beaucoup, non ?

Plus il y a d’ingrédients dans la recette, moins la sauce tomate promet d’être bonne, gustativement mais également pour votre santé. Privilégiez une sauce qui ressemble le plus à celle que vous auriez faite vous-même.

Nous reconnaissons également une mauvaise sauce par son nombre de calories aux 100g (en fonction  des graisses et des sucres ajoutés, cela peut varier de 50 à 300 calories aux 100g). 
Et il est également difficile de choisir une bonne sauce tomate car nous n’avons que très rarement d’informations sur la provenance des produits.

En résumé, plus il y a d’ingrédients dans la recette, moins la sauce tomate promet d’être bonne, gustativement mais également pour votre santé. 

Pour pallier cela, privilégiez une sauce qui ressemble le plus à celle que vous auriez faite vous-même.
Elle devrait contenir un minimum d’ingrédients : tomate, sel, poivre, aromates et basta ! Rien de plus ! 😊

Une bonne alternative si vous n’êtes pas sûr est de privilégier le bio. 🌍

Pas encore de commentaire, faites entendre votre voix ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *