Les fÚves sont des légumineuses intéressantes autant pour notre santé que pour le plaisir de nos papilles.
La plante, comme le haricot, produit des gousses qui renferment les fĂšves.
Elle fait partie des vĂ©gĂ©taux fixateurs de l’azote, ce qui veut dire qu’elle enrichit les sols au lieu de les appauvrir. Elle ne demande pas de sols riches mais elle craint les tempĂ©ratures Ă©levĂ©es et le manque d’eau.
La Russie est de loin le plus gros producteur mondial.
Les fÚves françaises sont produites principalement en Aquitaine.

Au menu depuis les temps anciens  

On ne connaĂźt plus l’ancĂȘtre sauvage de la fĂšve, ce qui prouve l’anciennetĂ© de sa domestication, mais on sait qu’elle est originaire du Proche-Orient et des pourtours mĂ©diterranĂ©ens.
Les preuves archĂ©ologiques montrent sa domestication par l’homme il y a 5000 ans. Les romains en Ă©taient de grands consommateurs d’ou le patronyme Fabia (fĂšve) trĂšs courant Ă  Rome.
La fÚve fait partie de la tradition culinaire russe et égyptienne mais elle est consommée fraßche ou sÚche dans de nombreux pays.

Présentes dans de nombreuses recettes

Les fÚves étaient utilisées avant les haricots pour la réalisation du cassoulet et elles remplacent ou accompagnent les pois chiches dans le couscous.
On peut les manger crues si la peau n’est pas trop Ă©paisse ou si elles sont pelĂ©es. Elles peuvent faire partie de soupes ou de purĂ©es (falafels).
Bien sĂ»r, la fĂšve est incontournable dans la galette des rois. A l’origine, la fĂšve remplaçait une piĂšce de monnaie dont elle rappelait la forme.

Un aliment trĂšs intĂ©ressant pour la santĂ© 

Les fĂšves sont composĂ©es de glucides complexes comme l’amidon, de protĂ©ines dont la lysine ce qui donne tout son sens Ă  leur association avec les cĂ©rĂ©ales qui en sont peu pourvues.
Elles sont riches en fibres (6,5 g pour 100g) ce qui en fait des alliĂ©es d’un bon transit intestinal, de la rĂ©gulation du cholestĂ©rol et du contrĂŽle de la glycĂ©mie. La prĂ©vention des cancers digestifs et du vieillissement font aussi partie des vertus qu’on lui attribue.
Les fÚves sont pauvres en lipides et ceux ci sont de bonne qualité (poly-insaturés).
Les fÚves offrent aussi un bon taux de vitamines B, C et E et de minéraux essentiels : potassium, calcium, fer et magnésium.

L’ennemi des amateurs de fùves : le favisme

Une maladie génétique provoquant un déficit enzymatique peut atteindre certaines personnes prédisposées surtout les garçons (populations africaines et méditerranéennes).
Cette maladie est due Ă  la prĂ©sence de vicine dans les fĂšves. Elle provoque une mauvaise rĂ©action Ă   cette toxine, notamment la destruction des globules rouges ce qui peut ĂȘtre mortel.

Nous avons choisi de vous proposer un gaspacho de fĂšves, ricotta et menthe Ă  consommer froid pour prĂ©server la fraĂźcheur et les qualitĂ©s de cette lĂ©gumineuse originale. đŸ‘šđŸŒâ€đŸł

Pas encore de commentaire, faites entendre votre voix ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *