La rétention d’eau peut causer des désagréments quotidiens assez importants. Lorsque le problème n’est pas pris à bras-le-corps, les conséquences sur la santé peuvent même être très graves. Sur le plan médical, on parle plus souvent d’oedème. De quoi est-il question exactement, et comment peut-on y remédier ? 

C’est quoi, la rétention d’eau ?

Concrètement, ce que l’on appelle communément rétention d’eau est une accumulation anormale de liquide qui provient du sang dans les espaces intercellulaires d’un tissu. Le plus souvent, cela se produit lorsque notre corps accumule plus d’eau qu’il n’en évacue. 

Il faut le savoir, notre corps est constitué à environ 65 % d’eau. Les deux tiers de cette eau se trouvent à l’intérieur des cellules (on parle donc de liquide intracellulaire), le reste se situe à l’extérieur : dans les vaisseaux sanguins ou entre les cellules. 

Pour que cet équilibre soit maintenu, l’organisme s’appuie sur un système qui permet de réguler la filtration et la réabsorption d’eau entre les vaisseaux, les tissus et les espaces entre les cellules. 

Il faut savoir que, que ce soit pour la rétention d’eau ou pour d’autres problèmes de santé, on peut trouver des solutions à travers une alimentation variée et équilibrée. Pour cela, pourquoi ne pas commencer par vous appuyer sur notre programme diététique ?

Les causes de la rétention d’eau

Alors, finalement, quelles sont les causes de la rétention d’eau ? On peut, en toute logique, penser que cela vient du fait que l’on boit trop. Mais en réalité, cela peut s’expliquer de nombreuses manières différentes. Les plus connues sont l’excès de sel dans l’alimentation (le sel a la particularité de retenir l’eau). Les transformations physiologiques qui se produisent pendant les règles ou au cours de la grossesse peuvent aussi être en cause. 

La rétention d’eau peut aussi survenir lorsque l’on voyage trop souvent (notamment en avion), ou lorsque l’on reste trop souvent debout. 

On vous le dit même si cela paraît évident : il ne faut surtout pas faire d’auto-diagnostic ! La rétention d’eau doit être vérifiée sur le plan médical. Ce n’est pas parce que vous avez des douleurs à la poitrine que vous souffrez forcément d’un oedème. Il faut néanmoins savoir que la plupart du temps, la rétention d’eau se traduit par le gonflement inhabituel de certaines parties du corps.

Lutter contre la rétention d’eau


Comment lutter contre la rétention d’eau ? Vous vous en doutez, cela commence par l’alimentation. Mais cela doit, bien entendu, être ajusté en fonction des causes de l’oedème. 

Par exemple, si votre oedème est dû à des apports trop élevés en sel, il faut commencer par réduire votre consommation de sel. Évitez notamment les produits en conserve, la charcuterie ou encore les fromages à pâte dure, qui sont très salés. 

Nous pouvons vous apporter un autre conseil : paradoxalement, vous pouvez penser à apporter à votre organisme une bonne hydratation. Si vous ne buvez pas assez d’eau, vous pouvez, par exemple, consommer des soupes, ou encore des tisanes, ou même des aliments riches en eau comme l’artichaut, les choux, les asperges ou encore la pastèque. L’alcool doit, quant à lui, être évité au maximum.

Pas encore de commentaire, faites entendre votre voix ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.